Mais avant de vous inquiéter d’une fuite, il faut ne pas confondre la fuite et l’évaporation d’eau de votre piscine. L’évaporation est le processus naturel par lequel l’eau s’échappe de la surface de la piscine et pénètre dans l’atmosphère. Il existe quatre principaux facteurs d’évaporation: exposition, température, taux d’humidité d’air et vitesse du vent.

-> Exposition au soleil

Une piscine entièrement exposée signifie davantage d’évaporation d’eau. Cependant, nous ne nous attendons pas à ce que tous les propriétaires de piscine construisent un abri de piscine, il s’agit d’un ajout coûteux. Par contre, les clôtures, les structures et même les arbres situés à proximité de l’emplacement d’une piscine permettent d’en réduire l’évaporation.

-> Température

La différence de température entre l’eau de votre piscine et l’air extérieur est ce qui provoque l’évaporation. La chaleur intense d’un été peut énormément contribuer à la perte d’eau dans votre piscine.

-> Taux d’humidité d’air

L’évaporation est comparable à celle d’une éponge. Plus la chaleur est sèche, plus l’absorption d’eau est importante. Un environnement avec une humidité moins élevée perd plus d’eau. Si vous vivez dans une région où l’humidité est faible, voire nulle, l’évaporation sera la principale cause de la perte d’eau.

-> Vitesse du vent

Plus il y a de vent, plus le taux d’évaporation est élevé. L’air au-dessus de la surface de l’eau agit comme une couche isolante contre l’évaporation. Le vent déplacera constamment cette couche isolante.

Parce que le taux d’évaporation peut varier considérablement d’un jour à l’autre et même d’une piscine à l’autre, avant de vous inquiéter d’une fuite, vous pouvez effectuer un simple test pour déterminer si la perte d’eau dans votre piscine est due à une fuite ou à une simple évaporation. Ce test simple s’appelle le « Bucket Test – Test du Seau« .